Cartello N°32
L’indicible du rêve